Hadithe Qodoussi djurdjurakabylie

Aller au contenu

Menu principal :

Hadithe Qodoussi

Religion > Hadithe
TABLE DES MATIERES

TABLE DES MATIERES

1 - 2 - Du mérite de la mention de Dieu et le témoignage de son unité

3 - Lorsque l'adorateur témoigne qu'il n'y a d'autre divinite que Dieu. Dieu dira: "Mon adorateur a dit la vérité"

4 - Du mérite de ceux qui louent Dieu

5 - De ces paroles du Prophète: "Gloire et louange à Dieu"

6 - De celui qui meurt en témoignant qu'il n'y a d'autre divinité que Dieu

7 - Je vous prend à témoin que J'ai pardonné à mon adorateur

8 - Du mérite de la mention et de la crainte de Dieu

9 - De s'adonner à l'adoration de Dieu

10 - Dieu dit: "Regardez mon adorateur il appelle à la prière.."

11 - J'ai créé tous mes adorateurs musulmans

12 - Le fils d'Adam injurie le temps

13 - Le fils d'Adam m'a accusé de mensonge

14 - Il y a de mes adorateurs qui ont cru en moi

15 - Qui donc est plus inique que celui qui cherche à créer

16 - Ton peuple ne cesse de demander: que signifie ceci

17 - Qui donc jure par Dieu que je ne pardonne pas à untel

18 - 19 - 20 - De la générosité de Dieu em multipliant la rétribution des bonnes actions

21 De former une bonne idée de Dieu trés-haut

22-23 De ce que Dieu a préparé pour ses bons adorateurs

24 - Dieu descend vers le ciel de ce monde

25 - fils d'Adam tant que tu l'invoques et me pries, je te pardonne

26 - Du mérite de la nuit de mi-Chaaban

27 - Lorsque Dieu aime quelqu'un, il appelle Gabriel

28 - Quiconque sera l'ennemi de mes élus, je lui déclarerai la guerre

29 - La crainte et la peur de Dieu sont parmi les raisons du pardon

30 - 31 - 32 De la création d'Adam

33 - Le caps de tout homme s'agglomère dans le ventre de sa mère

34 Du discours de Dieu au lien de parenté de la prière

35 - De la prescription de la prière et du voyage nocturne

36 - J'ai partagé la prière en deux parties égales

37 - Les anges se succèdent parmi vous

38 - Du mérite de la prière de "Al-Douha"

39 - La prière sera la première chose qui sera réglée

40 - Dis me vint sous la plus belle forme

41 - Regardez mes adorateurs ils se sont acquittés de la prière

42 - O fis d'Adam, dépense et je dépense pour toi

43 - Lorsque Dieu a créé la terre elle commence à se branler

44 - De la demeure de l'émigration

45 - La dureté de l'injustice et le pot de vin

46 - De l'avarice et de la prodigalite

47 - Le legs du tiers de l'héritage

48 - Le jeûne m'appartient et c'est moi qui en accorde la récompense

49 - 50 De l'invocation du Prophète le jour de "Arafa"

51 - Le prône du Prophète le jour de Arafa

52 - Le mérite du combat dans le chemin de Dieu

53 - Du discours du Prophète aux gens de Badr

54 - De l'entretien de Dieu avec le Père de Djaber

55 - Le dire de Dieu aux martyrs: Désirez-vous quelque chose

56 - De la discussion entre les martyrs et ceux qui sont morts sur leur lit

57 - De celui qui fornique avec la femme du combattant

58 - De celui qui commet une tuerie

59 - De l'étonnement de Dieu d'un homme qui combat dans sa voie

60 - De l'étonnement de Dieu de ceux qui seront enchaînés et conduits au Paradis

61 - Du cas des juifs, des chrétiens et des musulmans

62 - De la qualité du Prophète dans le Pentaleuque

63 - 64 - 65 - 66 - De la faveur accordée à celui qui a perdu la vue et l'enfant

67 - Dus mérite du malade qui loue son Seigneur

68 - La fièvre est mon feu que je dirige à mon adorateur

69 - Récite et monte

70 - De celui' qui occupera un rang élévé dans le Paradis par le pardon que son fils le lui attribue de Dieu

71- De la réprobation de l'excès dans le talion

72 - De la compassion du Prophète pour son peuple

73 - Dieu m'a joint les deux extremités de la terre


74 - De la clémence de Dieu et de l'acceptation du repentir

75 - De l'homme qui avoue avoir commis des péchés

76 - De la joie de Dieu du repentir de ses adorateurs

77 - Des deux hommes qui sont dans l'Enfer et qui s'écrient fort


78 - De l'ex-voto et du destin

79 -Ilne convient pas à quiconque de dire qu'il vaut mieux que Younos Ben Matta

80 - Du mérite d'accorder un délai à un homme gêné

81 - 82 - 83 - De miction de la turpitude

84 - 85 - 86 - 87 - De ceux qui s'aiment en Dieu

88 - Je sus tombé malade et tu ne m'as pas visité

89 - O mes adorateurs, ie me suis interdit l'injustice

90 - La Magnificence est mon manteau, et la grandeur est mon izar

91 - De la demande de Moise pour rencontrer Al-Khodr

92 - Le feu sera la punition du suicide

93 - Du besoin des biens de Dieu

94 - Aslam, Dieu la délivra de tout danger

95 - De la facilité de la récitation du Coran

96 - Dès trois personnes que Dieu aime

97 - De la révélalicen de la sourate " Kawthar''

98 - Du mérite de la prière sur le Prophète

99 - De la demeur  de khadidja dans le Paradis

100- De la sincérité dans le travail, du mépris de l'hypocrisie et de laisser le reprehensible

101 - Sont-ils trompés à mon sujet ou bien s'enhardissent-ils à moi

102 - Je suis le plus digne d'être craint

103 - Le premier des hommes qui sera réprouve au jour de la résurrection.

104- 105 - De la question du serviteur au jour de la résurrection

106 - Au jour de la résurrection, lorsque Dieu rassemblera les créatures

107 - Celui qui désire rencontrer Dieu, Dieu désire le rencontrer

108 - De l'envoi de l'ange de la mort à Moise

109 - Du rassemblement et ses affres

110 - Les gens seront rassemblés, et Dieu dira: Je suis le roi

111 - Au jour de la résurrection, on dira à Adam: choisis de ta postérité une troupe destinée à l'Enfer

112 - 113 - Dieu saisira la terre et dira: je suis le souverain

114 - 115 - 116 - De l'intercession

117 - De la comparution du serviteur devant le Seigneur, au jour de la resurrection

118-Le croyant s'approchera du Seigneur jusqu'à ce qu'il soit sais son égide

119-L'homme rencontrera le Seigneur qui lui dira: toi! ne t'ai je pas honoré?

120-121- Au jour de la résurrection, on amènera le fils d'Adam devant Dieu

122-Noé sera interrogé

123- Le Paradis sera interdit aux incrédules, et nulle parenté ne lui sera utile

124-De l'entretien avec le réprouvé qui subira le supplice le plus léger

125-De la discussion entre le Pradis et l'Enfer

126-L'Enfer se plaint au Seigneur

127-128- Du bassin du Prophète

129-De l'assassinat de la mort au jour de la résurrection

130-Des portiers pour le Paradis et pour l'Enfer

131-On ilfligera la faim aux réprouvés

132-Les croyants verront leur Seigneur dans la vie future

133-Du cscairs de Dieu aux habitants du Paradis

134-De la demande à Dieu d'autoriser aux habitants du Paradis de semer

135-Du marché du Paradis

 

nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux

 

PREFACE

 

Louange à Dieu, Seigneur des mondes, et que la prière et la paix soient sur notre maître et Prophète Muhammad, sur så famille et sur ses compagnons. Dans les sciences religieuses musulmanes, le mot "hadith" est devenu un terme technique spécial pour désigner tout récit relatif à la conduite de Muhammad -que Dieu prie sur lui et le salue- depuis le jour où il a commencé l'oeuvre de sa prédication. Parmi ces hadiths, il y a les vrais et les faux (on donne à ces derniers l'attribut: israeliens car ils étaient l'oeuvre des juifs qui voulaient combattre la nouvelle religion), il y a de même les abrogés et les abrogeants , ainsi les parfaits et les médiocres selon les rapporteurs et la certitude de leur exactitude.

Nous savons que les deux sources principales de la religion Islamique sont: le Coran et les hadiths. Ces derniers comportent deux catégories: les hadiths "qoudoussi" ou saints ou divins, et les hadiths Prophétiques:

Le Coran: est le Livre de Dieu qui contient ses paroles, il a été révélé au Prophète -que Dieu prie sur lui et le salue-, durant une période de vingt-trois ans à peu près, par Gabriel -l'Esprit Fidèle-. et qui est écrit sur une Table Sacrée. Le hadith qoudoussi: est tout ce que Dieu voulait informer son Envoyé par divers moyens: une révélation par inspiration, son Esprit Fidèle (l'ange Gabriel) ou en dormant, et il lui a confié la tâche de s'exprimer par les propos convenables pour les diffuser aux fidèles. C'est pour cela qu'on trouve dans ces hadiths le terme: Dieu a dit ou dit, ou le Prophète a dit en attribuant ces propos au Seigneur.

Le hadith prophétique: est tout ce qui est attribué au Prophète -que Dieu prie sur lui et le salue- Ces hadiths renferment des récits, des nouvelles, des sentences, des sagesses et des informations qui sont été dits dans des circonstances différentes. Ce Livre contient en principe 400 hadiths dont une grande partie a été rapportée par plusieurs "rawie dont l'honorabilité ne peut être mise en doute. Mais il arrive que quelques uns parmi eux ont rapporté le même hadith tel quel, d'autres qui l'ont rapporté avec des res modifications qui ne touchent en aucun cas au fond et ne changent rien au sens, et d'autres qui l'ont rapporté amputé ç.à.d. une partie seulement. Pour cela j'ai du choisir ceux qui sont réputés être les complets. et j'ai cité à la fin de chaque hadith le nom de ce rawi (rapporteur), en faisant allusion aux autres à la suite. Pour ce qui est de références, j'ai adopté, en ce qui concerne les versets coraniques,  l'essai d'interprétation du Coran fait par D.Masson, et je me suis référé dans une partie des hadiths à la traduction de "Sahih Al- Bokhari" faite par MM. Houdas et Marçais. Le lecteur trouve à la suite de chaque hadith une explication et un commentaire pour lui pe meure de mieux le comprendre. et parfois les opinions différentes des théologiens au cas où il y a une certaine divergence ainsi que des versets coraniques relatifs. J'espère que cette traduction soit une guidance aux musulmans et musulmanes dans les pays francophones qui veulent être instruits dans la religion et aux autres qui veulent former une idée de la religion Islamique. Enfin je loue Dieu et c'est à lui que je demande secours car il est l'excellent Maître et l'excellent défenseur.


Du mérite de la Mention de Dieu le Très-Haut et le témoignage de son unité.

Le hadith: "Du mérite de la mention de Dieu".

 

1 - Abou-Horaira -que Dieu l'agrée- a rapporté que l'Envoyé de Dieu -que Dieu prie sur lui et le salue- a dit: `Dieu a des anges qui rodent dans les chemins pour rechercher ceux qui mentionnent Dieu. Quand ils rencontrent des gens qui mentionnent Dieu , ils leur disent: `Demandez ce dont vous avez besoin". Ils les entourent de leurs ailes (en remplissant l'espace) jusqu'au ciel le plus rapproché. Dieu leur demande certes il connaît tout mieux qu'eux:

Que disent mes adorateurs?

 Ils t'exaltent. Proclament, ta grandeur, te louent, et te glorifient.

M'ont-ils vu?

Non, par Dieu, ils ne t'ont pas vu

Que serait-ce donc s'ils m'avaient vu".?

S'ils t'avaient vu, leurs exaltations et leurs louanges seraient plus vivantes, et leurs glorifications seraient plus intenses.

Que me demandent-ils?

Ils te demandent le Paradis.

L'ont-ils vu?

Non Seigneur. ils ne l'ont pas vu.

Que serait-ce donc s'ils l'avaient vu?

S'ils l'avaient vu, ils seraient plus avides de l'obtenir, ils le rechercheraient avec prudence, et ils le désireraient ardemment.

Contre quoi ils se réfugient auprès de moi?

Ils se réfugient contre l'Enfer.

L'ont-ils vu?

Non Seigneur. Ils ne l'ont pas vu.

Que serait-ce donc s'ils l'avaient vu?

 S'ils l'avaient vu, ils seraient plus empressés de le fuir, et éprouveraient une crainte plus vive

Dieu leur répondra: "Je vous prends à témoins que je leur pardonne. Alors un des anges dira: il y a entre eux un tel qui ne fait pas partie de leur groupe, il est venu là pour une autre affaire". Dieu dira: "Ceux-ci formeront une réunion dont quiconque y prend part ne sera jamais malheureux?".

                                               Rapporté par Al-Bokhari (Chap: "Les invocation.)                        

Rapporté par Al-Tirmizi                                                                                       

 

Le hadith: "Du mérite de la mention de Dieu".

 

2 - Abou-Horaira -que Dieu l'agrée- a rapporté que le Prophète -que Dieu prie sur lui et le salue- a dit "Dieu Très-Haut et Béni a des anges, des rondeurs vertueux, qui recherchent les cercles où on mentionne Dieu. S'ils trouvent un cercle où on mentionne Dieu, ils prennent place entre eux de sorte qu'ils les entourent de leurs ailes jusqu'à ce qu'ils remplissent l'espace compris entre ces gens et le ciel le plus rapproché. Quand ils les quittent et montent vers le ciel, Dieu à lui la puissance et la gloire leur demande -certes il connaît tout mieux qu'eux-:

D'où venez-vous?

Nous sommes venus de chez tes adorateurs sur la terre, qui t'exaltent, proclament ta grandeur, te louent, et te demandent.

Que me demandent-ils?

ils te demandent ton Paradis.

L'ont-ils vu?

Non Seigneur.

Que serait-ce donc s'ils l'avaient vu?

Ils demandent ta protection.

 Contre quoi ils demandent ma protection?

Contre ton Feu, ô Seigneur.

 Ont-ils vu mon Feu? Non.

Que serait-ce donc s'ils l'avaient vu.

 

Ils demandent ton pardon. Dieu leur répondra: "Je leur ai pardonné, je leur donnerai ce qu'ils demandent, et je les protègerai contre ce dont ils demandent protection. Ils lui disent: "Ô Seigneur, il y a parmi eux un tel pécheur qui, en passant, a pris place entre eux". Dieu alors leur dira: "Je lui pardonne aussi, car ce sont les gens, quiconque prend part à leur réunion, ne sera jamais malheureux".

 

                                                                             Rapporté par Moslim (Chap: "Le mérite de la mention de Dieu".                    

 


 


Les anges qui rodent dans les chemins, recherchent les places, les cercles et les réunions où on mentionne Dieu, pour les envelopper de leurs ailes de sorte qu'ils remplissent l'espace compris entre la terre et le ciel le plus rapproché. Ces anges, selon certains théologiens sont autres que les anges scribes, qui inscrivent les bonnes et les mauvaises actions, sachant que chaque insividu en a deux.

 L'expression: "Certes, Dieu connait tout mieux qu'eux", est une phrase comprise entre parenthèse. pour repousser l'amphibologie de l'ignorant relative â la question. La raison pour laquelle Dieu pose cette question à ses anges, est pour faire apparaitre la supériorité des fils d'Adam sur les anges qui disaient, lors de la création d'Adam,: (Vas-tu établir (sur la terre) quelqu'un qui fera le mal et qui répandra le sang, tandis que nous célébrons tes louanges en  re glorifiant et que nous proclamons ta sainteté (Sourate II, verset 30).

Maintenant les anges s'aperçoivent que les fils d'Adam glorifient Dieu et proclament la grandeur de leur Seigneur dans son mystère impénétrable, malgré leur convoitises et leurs passions qu'on ne les trouve pas chez les anges. Cela peut être considéré comme un témoignage de leur part en faveur des fils d'Adam qui sont meilleurs qu'eux. parmi les fidèles un homme pour une affaire quelconque ou un besoin personnel, car cette présence ou cette participation vivifie les coeurs morts en même temps que le coeur de cet individu. Ces réunions englobent toute sorte d'adoration: soit une science à apprendre, soit une instruction dans la religion, soit une récitation du Coran etc....


Le hadith: "Lorsque l'adorateur témoigne qu'il n'y a d'autre divinité que Dieu,

Dieu dira: "Mon adorateur a dit la vérité".

 

3 - Abou-Horaira et Abou-Said Al-Khodri (que Dieu les agrée) ont rapporté que l'Envoyé de Dieu -que Dieu prie sur lui et le salue- a dit: "Lorsque l'adorateur dit: "Il n'y a d'autre divinité que Dieu, Dieu est grand, Dieu dira: "Mon adorateur a dit la vérité, il n'y a d'autre divinité que moi, et je suis le grand". Lorsque l'adorateur dit: "Il n'y a d'autre divinité que Dieu seul, Dieu dira: "Mon adorateur a dit la vérité: "Il n'y a d'autre divinité que moi seul". Et lorsqu'il dit "II n'y a d'autre divinité que Dieu, seul, il n'a pas d'associé", Dieu dira: "Mon adorateur a dit la vérité, il n'y a d'autre divinité que moi, et je n'ai pas d'accocié". Lorsqu'il dit: "Il n'y a d'autre divinité que Dieu, à lui la Royauté et la Louange", Dieu dira: "Mon adorateur a dit la vérité, il n'y a d'autre divinité que moi, à moi la Royauté et la Louange". Lorsqu'il dit: "Il n'y a d'autre divinité que Dieu, il n'y a ni puissance ni force qu'en Dieu", Dieu dira: "Mon

adorateur a dit la vérité, il n'y a d'autre divinité que moi, et il n'y a ni puissance ni force qu'en .moi .

 

Abou Ishaq ajouta: le rapporteur a dit autre chose que je n'ai pas saisi le sens. Je demandai alors à Abou Djâafar: "Qu'est ce qu'il a dit?", il m'a répondu: "Celui qui aura la faveur de prononcer ces mots lors de sa mort, le feu ne le touchera pas".

 

                                                                                                                     (Rapporté par Ibn Maja) (Sunan. T.2.)

 

Il incombe au fidèle de mentionner toujours le Seigneur là où il se trouve et à n'importe quel moment, en prononçant ces mots qui résument la vraie croyance et qui portent à l'homme la plus belle récompense dans la vie future: "Il n'y a d'autre divinité que Dieu, Dieu est Grand, il est le seul et n'a pas d'associé, à lui la Royauté et la Louange, il n'y a ni puissance ni force qu'en Dieu".


Le hadith: "Du mérite de ceux qui louent Dieu".

 

4 - Le fils de Omar -que Dieu l'agrée- a rapporté que l'Envoyé de Dieu -que Dieu prie sur lui et le salue- lui a raconté qu'un des adorateurs de Dieu a dit: "Ô Seigneur, à toi la louange comme il sied à la majesté de ta face et à l'immensité de ta puissance". Les deux scribes ont trouvé une grande difficulté dans l'inscription de ces mots. Ils sont montés au ciel: "O Seigneur, dirent-ils, ton adorateur a prononcé des mots nous ignorons comment les inscrire!" Dieu à lui la puissance et la gloire qui -certes connait bien ce que son adorateur a dit- leur a demandé: "Qu'a-dit mon adorateur?" -Seigneur, répondirent-ils, à toi la louange comme il sied à la majesté de ta face, et à la grandeur de ta puissance". Dieu à lui la puissance et la gloire dit: "Inscrivez-les comme ils ont été dits par mon adorateur jusqu'à ce qu'il me rencontre pour lui en rétribuer la récompense.

 

                                                                                                            (Rapporté par Al-Nissai) (Sunan. T.2. p. 220)

 

Les deux anges ignoraient la valeur réelle de cette expression de louange; c'est pour cela qu'ils ont trouvé une difficulté dans son inscription, car Dieu seul connait la récompense qu'il va rétribuer, en échange. à son adorateur.

 


Le hadith: "De ces paroles du Prophète -que Dieu prie sur lui et le salue‑

qui les répétait souvent: "Gloire et louange à Dieu. Je lui demande pardon

et je reviens à lui".

 

5 - Aicha -que Dieu l'agrée- a rapporté ) récit: "Le Prophète -que Dieu prie sur lui et le salue- réptétait souvent ces mots: "Gloire et louange à Dieu, je lui demande pardon et je reviens à lui". -Ô Envoyé de Dieu, dis-je, je t'entends souvent dire: "Gloire et louange à Dieu, je lui demande pardon et je reviens à lui?" -Mon Seigneur à lui la puissance et la gloire, répondit-il, m'a fait savoir que je verrai une marque chez mon peuple, et quand je la verrai, je devrai répéter toujours ces mots: "Gloire et louange à Dieu, je lui demande pardon et je reviens à lui". En fait je lai vue et c'était (cette sourate du Coran):.

 

(Lorsque viennent le secours de Dieu et la victoire. Lorsque tu vois les hommes entrer en masse dans la religion de Dieu. Célèbre les louanges de ton Seigneur et demande lui le pardon. Il est, en vérité, celui qui revient sans cesse vers le pécheur repentant) (Sourate 110)

                                                                                                 (Rapporté par Moslim ) (Chap: "De la prière".)

 

Dans une autre variante de Moslim, il y a ajoute: "Grand Dieu Pardonne-moi", (en interprétant le Coran).

L'expression: "en interprétant le Coran", signifie, selon Al-Nawawi, que le Prophète mettait en exécution ce que Dieu lui a ordonné suivant ses paroles (Célère les louanges de ton Seigneur et demande lui pardon. Il est, en vérité, celui qui revient sans cesse vers le pécheur repentant). Le Prophète -que Dieu prie sur lui et le salue- répétait toujours ces mots dans ses inclinaisons et ses prosternations surtout dans ses prières qui sont les meilleures des œuvres.

Gloire à Dieu" ç.à.d. par la grâce de Dieu et sa Conduite, j'ai réussi â glorifier Dieu et non pas par ma force et ma puissance. De ces mots émanent un remerciement et une reconnaissance des bienfaits de Dieu. Bien que Dieu a pardonné au Prophète -que Dieu prie sur lui et le salue- ses fautes passées et futures, il implorait toujours le pardon de Dieu en signe de dévotion et de dépendance.


 

Le hadith: "De celui qui meurt en témoignant qu'il n'y a d'autre divinité que Dieu".

 

6 - Abdullah le fils de Amr Ben Al-Ass -que Dieu le agrée- a rapporté que l'Envoyé de Dieu -que Dieu prie sur lui et le salue- a dit: "Pu jour de la résurrection, Dieu délivrera un homme de mon peuple devant toutes les créatures. Il étalera les quatre-vingt-dix neuf registres de cet homme dont chacun d'eux sera à perte de vue. Puis il l'interrogera: "Renies-tu ceci? Mes scribes étaient-ils injustes?" -Non Seigneur, répondra-t-il. -As-tu une excuse? reprendra Dieu . -Non Seigneur.- Si, poursuivra Dieu, tu as une bonne action et tu seras jugé équitablement". On lui fera sortir une petite carte où on pourra lire: "Je témoigne qu'il n'y a autre divinité que Dieu , et je témoigne que Muhammad est son serviteur et son Envoyé". Dieu lui dira alors: Assiste à ta balance". -Seigneur, dira-t-il, qu'elle est cette petite carte avec tous ces registres?- On ne te fera pas tort, répondra Dieu. Ensuite les registres seront mis dans un plateau et la petite carte dans l'autre qui fera pencher la balance. Rien ne sera plus lourd que le nom de Dieu

 

(Rapporté par Al-Tirmizi dans son "Al-Jameh Assahih" sous le même rubrique)

(Rapporté par Ibn Maja dans ses Sunan",- sous le rubrique de la miséricorde de Dieu)

 

Le hadith: "Je vous prends à témoin que j'ai pardonné à mon adorateur

autant qu'il y a entre les deux bouts des registres".

 

7 - Anas Ben Malek -que Dieu l'agrée- a rapporté que l'Envoyé de Dieu -que Dieu prie sur lui et le salue- a dit: "Les deux anges scribes ne porteront devant Dieu tout ce qu'ils ont inscrit le jour et la nuit, et que Dieu trouve du bien dans le début et la fin des registres, sans que Dieu Très-Haut dise: "Je vous prends à témoins que j'ai pardonné à mon adorateur tout ce qui se trouve entre les deux bouts des registres".

(Rapporté par Al-Tirmizi ) (Sunan- Chap. "Des funérailles")

 

Le hadith: "Du mérite de la mention de Dieu, et la crainte de Dieu Très-Haut".

 

8 - Anas -que Dieu l'agrée- a rapporté que le Prophète -que Dieu prie sur lui et le salue- a dit `Dieu dira: "Faites sortir du feu quiconque m'a mentionné un jour ou a eu peur de moi dans une place quelconque"

.(Rapporté par Al-Tirmiz)                                                                                                                                      

 

Le hadith: "De s'adonner à l'adoration de Dieu et la confiance en lui".

 

9 - Abou-Horaira -que Dieu l'agrée- a rapporté que le Prophète -que Dieu prie sur lui et le salue- a dit: "Dieu Très-Haut dit: "Ô fils d'Adam, abandonne-toi à mon adoration, j'eurichirai ton coeur et je te tirerai de ta misère, sinon, je te laisserai toujours travailler et je ne comblerai jamais ton besoin".

                                                                                                       (Rapporté par Al-Tirmizi Al-Jameh)  


Le hadith:"Dieu Très-Haut dit: "Regardez mon adorateur-d, il appelle à la

prière l'accomplit, et me craint".

 

10 - Oqba Ben Amer -que Dieu l'agrée- a rapporté qu'il a entendu l'Envoyé de Dieu -que Dieu prie sur lui et le salue- dire: "Ton Seigneur s'étonne d'un pâtre qui, sur le cime d'une montagne, appelle à la prière et l'accomplit. Dieu à lui la puissance et la gloire dit: "Regardez mon adorateur-ci qui appelle à la prière, l'accomplit, et il me craint. J'ai pardonné à mon adorateur et je le ferai entrer dans le Paradis".

(Rapporté par Al-Nissai) (Sunan-Chap. "De la prière)                                                                                                         

 

Le hadith: "J'ai créé tous mes adorateurs musulmans".

11 - lyad Ben Khammar Al-Mouchajehi -que Dieu l'agrée- a rapporté que l'Envoyé de Dieu -que Dieu prie sur lui et le salue- a dit dans un de ses sermons: "Mon Seigneur m'a ordonné de vous apprendre ce que vous ignorez de ce qu'il m'a enseigné aujourd'hui: "Tout bien que je donne à un adorateur est licite. J'ai créé tous mes adorateurs des musulmans. Les démons viennent emporter leur religion, leur interdisent ce que je leur ai rendu licite et leur ordonnent de M'associer ce à quoi je n'ai confié aucun pouvoir. Dieu a regardé les habitants de la terne et les a méprisés: Arabes et étrangers à l'exception d'un reste des gens du Livre. Il a dit aussi: "Je t'ai envoyé pour t'éprouver et éprouver les autres par toi. Je t'ai révélé un Livre que l'eau ne le lave pas, tu le lis en état de sommeil et d'éveil". Dieu m'a ordonné de brûler Qoraich. Je lui ai dit: "Ô Seigneur, alors ils casseront ma tête et la laisseront comme une croûte de pain; -Chasse-les, repondit-il, comme ils t'ont chassé, envahis-les on te secourra, dépense:) on dépense pour toi, envoie une armée on enverra cinq armées autant, combats ceux qui te désobéissent par ceux qui t'ont obéi. Les habitants du Paradis sont au nombre de trois: un homme de pouvoir juste, un homme qui fait l'aumône et il est secouru, et un homme clément dont le coeur est tendre pour tout proche parent et tout musulman; et un homme vertueux et confinent qui a une famille à sa charge. Les habitants de l'Enfer sont au nombre de cinq: le faible insensé, ceux qui vous suivent ne cherchant ni parents ni fortune, l'homme perfide que son désir ardent apparaisse quelqu'il soit minime, un homme qui, nuit et jour, ne cesse de te tromper par ta femme ou tes biens. "Il a mentionné ensuite l'avarice -ou le mensonge-; et l'homme qui a un mauvais caractère.

 

(Rapporté par Moslim )(Chap: "Aspects des habitants des Paradis.")                                                                                         

                                               

Moslim dans une autre variante, a ajouté selon le même rapporteur(le rawi "الراوي", ces mots: et Dieu m'a révélé d'être modeste afin que personne d'entre vous ne se glorifie sur une autre, et que personne ne soit injuste envers une autre"? Il a rapporté aussi: "Ils vous suivent ne cherchant ni parents ni fortune" Je lui ai dit: "Ceci arrivera-t-il ô Abou Abdullah?" -Oui, répondit-il, par Dieu je les ai rencontrés dans la période pré-islamique,)et que l'homme veillait sur le quartier ne voulant que leur esclave de naissance pour l'épouser. Dieu a révélé à son Envoyé -que Dieu prie sur lui et le salue- tout ce qu'il devait apprendre aux fidèles. Il lui a appris que tous les biens que Dieu accorde aux hommes est licite, et ceci en réponse à ce que les gens dans la période anté-islamique interdisaient la chair des chameaux et chamelles qui entraient dans les catégories suivantes: Al-saiba السائبة Al-bahira البحيرة Al-wassilah الوصيلة, et Al-ham  الحامي. Ces biens que Dieu accorde aux hommes, 'd'autre part. ne doivent pas être sujet à des conflits. Dieu aussi créa tous les hommes musulmans purs de tout péché et aptes à suivre la bonne direction. à moins qu'ils ne soient pas tentés par le démon pour les détourner de cette direction et les égarer afin qu'ils n'accomplissent ce que Dieu a prescrit. II a envoyé le Prophète -que Dieu prie sur lui et le salue- pour l'éprouver, ç.à.d. s'il va accomplir ce que Dieu lui a prescrit ou ordonné de faire: faire connaitre le message, combattre dans le chemin de Dieu, se résigner à Dieu etc... Par la suite tous les hommes seront mis à l'épreuve, et il y aura parmi eux: ceux qui manifestent leur vraie croyance, ceux qui se soumettent à Dieu, ceux qui restent en amère du Prophète, ceux qui montrent leur incrédulité et leur hostilité, et enfin les hypocrites. Au jour de la résurrection, Dieu rétribuera chacun d'eux: soit par la plus belle récompense qui sera le Paradis, soit par le châtiment et la précipitation dans l'Enfer. Tout ceci est conforme aux  paroles de Dieu qu'on les trouve dans ce verset: (Nous vous éprouvons pour connaitre ceux de vous qui luttent,  ceux qui sont constants..) (Sourate XLVII, verset 31). Le Livre que Dieu a révélé est certes le Coran que l'eau ne le lave pas, une expression qui signifie: un Livre retenu par cœur que rien ne le fasse disparaitre, mais il restera dans l'éternité inchangé et que chacun puisse l'apprendre.


 

II - De la réformation de la foi

Le hadith: "Le fils d'Adam injurie le temps".

 

12 - Abou-Horaira -que Dieu l'agrée- a rapporté que l'Envoyé de Dieu -que Dieu prie sur lui et le salue- a dit: "Dieu à lui la puissance et la gloire a dit: "Le fils d'Adam me nuit: il injurie le temps, or le temps c'est moi. Toute chose est entre mes mains, et je fais succéder la nuit au jour".

 

                                                            (l'Education" (Chap. "De l'unité de Dieu")

                                                            (Rapporté par Moslim ) (Chap: "De l'éducation")

                                                            (Rapporté par Abou-Daoud ) (Chap: "De l'éducation")

                                                                      (Rapporté par Al-Nissai ) (Chap: "De l'interprétation du Coran!")

 

.

Le fils d'Adam me nuit": ç.à.d. il m'adresse une parole qui me nuit comme elle nuit à quelqu'un si elle lui a été adressée, et qui pourra lui causer du mal. Certes il sera assujetti à un châtiment que Dieu le lui infligera.

Injurier le temps ou le destin": dire: "Quel mauvais destin", ou que ce temps soit maudits.

Le destin c'est moi": signifie que je suis le créateur du destin y compris tous les évènements. Dieu dit: "Toute chose est entre mes mains". ç.à.d. toute chose ou tout évènement qu'ils attribuent au destin et le maudissent, c'est moi qui l'ai créé par ma toute-puissance, et le destin n'a rien à faire avec cet évènement.

Je fais succéder la nuit au jour": signifie -autre que ce phénomène naturel- que Dieu expédie les évènements qui ont lieu la nuit et le jour.

L'imam Ahmed a rapporté d'après Abou-Horaira qu'il a dit: "N'injurie pas le temps car Dieu Très-Haut a dit: "Le temps c'est moi, les jours et les nuits m'appartiennent. Je les renouvelle et les fait disparaitre, et je fais venir des rois après d'autres rois. Pour cela, lorsque e fils d'Adam injurie le temps en croyant que celui-ci est l'auteur de ces évènements, cette injure revient à Dieu Très-Haut par ce qu'il est l'auteur, et le temps n'est qu'une période où ces évènements adviennent.

Le but de ce hadith n'est dit que dans le but de réformer la foi, et le bon choix des paroles, car les gens supposaient que les jours et les nuits étaient la cause de la mort et attribuaient chaque évènement au temps.


hadith: "Le fils d'Adam m'a accusé de mensonge

sans avoir le droit dele faire".

 

13 - Abou-Horaira -que Dieu l'agrée- a rapporté que l'Envoyé de Dieu a dit: "Dieu Tnès-Haut a dit: "Le fils d'Adam m'a accusé de mensonge sans avoir le droit de le faire. Il m'a injurié sans avoir le droit de le faire. Il m'a accusé de mensonge en disant: "Dieu ne me fera renaître comme il m'a créé"; or la première création n'était pas plus facile pour moi que son recommencement. Quant à son injure, elle consiste à dire: "que Dieu a eu un enfant"; or je suis l'unique, l'Impénétrable; je n'engendre pas, et je ne suis pas engendré, et nul ne m'est égal".

 

                                                             (Rapporté par Al-Bokhari) (Chap:"De l'interprétation du Coran")

                                                         (Rapporté par Al-Nissai) (Chap:"Les âmes des croyants".)

 

Les gens qui accusent Dieu de mensonge, sont ceux qui renient la résurrection. En fait la première création et le commencement sont deux phénomènes très faciles à Dieu, or, son ordre quand il veut une chose, il lui dit: "Soit", et elle est. Quant à l'injure et dire Dieu a eu un enfant, elle est considérée comme un attentat à la volonté de Dieu. car l'enfant ne peut être né que par une mère qui le porte, et ceci exige un mariage et des rapports charnels avec le mari. Or Dieu est très loin de tout cela, car il existe depuis l'éternité avant toute autre créature. Il ne ressemble à aucune de ses créatures, et nul n'est de sa nature. ,

Dieu est l'Impénétrable à qui toutes les créatures s'adressent pour leur besoin et leurs affaires. tandis que lui, il se suffit lui-même et n'a besoin de quiconque absolument. Il subsiste par lui-même et n'a pas de cessation.


Le hadith: "Il y a de mes adorateurs qui ont cru en moi, et d'autres qui n'y ont pas cru".

 

14 - Zeid Ben Khaled Al-Djohani -que Dieu l'agrée- a dit: "L'Envoyé de Dieu -que Dieu prie sur lui et le salue- fit pour nous la prière de l'aube à Al-Hodaibya, à la suite d'une pluie qui avait eu lieu pendant la nuit. Quand le Prophète -que Dieu prie sur lui et le salue- fut revenu à sa place. il se tourna vers les fidèles et dit: "Savez-vous ce que dit votre Seigneur? -Dieu et son Envoyé le savent mieux que personne, répondirent-ils- Ce matin, a dit Dieu, répliqua le Prophète, il y a de mes adorateurs qui ont cru en moi, et d'autres qui n'y ont pas cru. Ceux qui ont dit `Nous avons reçu la pluie par la grâce de Dieu et sa miséricorde, ont cru en moi et n'ont pas cru aux étoiles. Mais ceux qui ont dit que c'était grâce à telle étoile ou telle étoile, n'ont pas cru en moi et ont cru aux étoiles".

 

                                               (Raprté par Al-Bokhari ) (Chap: "Des rogations")

                                               (Chap: "De l'unité deDieu" Rapporté par l'imam Malek (Al-Mouattå)

                        (Rapporté par Al-Nissai (Chap: Du mépris de demander la pluie en invoquant les étoiles)

 

 Al-Hodaibya: est le nom de la place où se trouve un arbre sous lequel les croyants ont prêté au Prophète un serment d'allégeance. Celui qui dit: nous avons eu de la pluie grâce à telle étoile, celui-ci croit aux étoiles et non pas en Dieu, car dans le temps, les polythéistes croyaient que la pluie ne descendait que suivant les mouvements de l'étoile: son apparition et sa disparition, et que ses mouvements font tomber la pluie. En réalité tous ces phénomènes sont dus à la volonté de Dieu le seul créateur n a rapporté d'après Abou-Horaira qu'il a dit: "Nous avons eu de la pluie grâce à la tempête que Dieu Très-Haut a créée, et il a récité ce verset du Coran:( Nul ne retient ce que Dieu accorde aux hommes.)

(Sourate XXXV, verset 2)

Il faut retenir que Dieu a tout arrangé dans les mouvements des nuages et des vents, et par les révolutions des pléiades, pour qu'il y aura, suivant les différentes saisons, de la pluie et le beau temps. Ceci est conforme à ses paroles qu'on trouve dans ce verset: .(La création et l'ordre lui appartiennent)


Le hadith: "Qui donc est plus inique

que celui qui cherche à créer comme j'ai créé moi-même".

 

15 - Abou-Soura'a a dit: "Comme j'entrais dans un maison à Médine accompagné par Abou-Horaira. celui-ci vit au sommet de la maison un peintre qui peignait: "J'ai entendu, dit-il, l'Envoyé de Dieu -que Dieu prie sur lui et le salue- dire: "(et c'était la parole de Dieu): "Qui donc est plus inique que celui qui cherche à créer comme j'ai créé moi-même! Qu'ils essaient donc de créer un grain de blé! qu'ils essaient donc de créer un atome (ou une petite fourmi)".

Ensuite il demanda un vase contenant de l'eau et se lava les mains jusq'aux aisselles. J'ai dit à Abou-Horaira: "Qu'as-tu entendu dire à l'Envoyé de Dieu -que Dieu prie sur lui et le salue-? D m'a répondu: voilà le summum de la parure"..

                                                                   (Rapporté par Al-Bokhari )

                                                                   (Chap: "De l'unité de Dieu"). (Chap: "Des vêtements")

                                                                   (Rapporté par Moslim)

 L'expression "plus inique" ne signifie pas que le peintre ou le sculpteur est plus assujetti au châtiment que l'incrédule ou le polythéiste, mais si son oeuvre est dans le but d'être adorée, comme les idoles ou les pierres dressées, il sera ainsi car rien ne distingue l'auteur de l'incrédule dans ce cas. On trouve dans ce hadith un défi que Dieu lance aux auteurs de ces représentations figurées en leur demandant de donner âme à ce qu'ils font, sachant que ceci est impossible.

Des hadiths prophétiques concernant le même sujet. Nous allons citer ci-après quelques hadiths prophétiques concernant le même sujet relatif aux représentations figurées, que nous avons sélectionnés des deux "Sahibs" de Moslim et AI-Bokhari. Des images:

Ibn Abbass -que Dieu l'agrée- a rapporté d'après Abou-Talha -que Dieu l'agrée- qu'il a entendu le Prophète r dire: "Les anges n'entrent pas dans une maison où il y a un chien, ni dans celle où il y a des images". Des châtiments réservés aux peintres:

Moslim Al-Hamadani a dit: "Comme nous étions avec Masrouq dans la maison de Yissar Ben Noumair, Masrouq vit sur la banquette en pierre des statues. Il a dit: "J'ai entendu le Prophète rdire: "Ceux qui subiront le plus dur châtiment, au jour de la résurrection, seront les peintres".

 

Nafeh a rapporté d'après Abdullah Ben Omar -que Dieu l'agrée- que le Prophète rque Dieu prie sur lui et le salue- lui a dit: "Certes, ceux qui font des dessins seront châtiés au jour de la résurrection. On leur dira: "Donnez la vie à vos créations".

De la destruction des images

Imran Ben Hattan a rapporté que Aicha -que Dieu l'agrée- lui a dit que le Prophète r que Dieu prie sur lui et le salue- ne laissait dans sa demeure une chose portant des croix sans la détruire*.

Suivant une autre variante rapportée par Abou-Dzarr, d'après Al-Kachmihani, d'après Abou Zoura'a qu'il a dit Comme j'entrais dans une maison à Médine en compagnie de Abou-Horaira, celui-ci vit au sommet de la maison un peintre qui peignait. I1 dit: "J'ai entendu l'Envoyé de Dieu -que Dieu prie sur lui et le salue- dire (en attribuant ces mots au Seigneur): `Qui donc est plus injuste que celui qui cherche à créer comme j'ai créé Moi-même. Qu'ils essaient donc de créer des foetus; qu'ils essaient de créer une petite fourmi".

 

Des images qu'on peut fouler:

 

Soufian a rapporté qu'il a entendu Abdul-Rahman Ben Al-Kassem -alors qu'il était le plus pieux à Médine- dire, d'après son père, d'après Aicha -que Dieu l'agrée- qu'elle a dit: "L'Envoyé de Dieu -que Dieu prie sur lui et le salue- rentra un jour d'un voyage, et vit un rideau dont le dessin représentait des personnages dans un recoin de ma chambre? Il l'arracha en disant: "Au jour de la résurrection, le plus dur châtiment sera infligé à ceux qui imitent les êtres créés par Dieu. "Puis elle a ajouté: "Nous avons fait de ce rideau un ou deux coussins".

Aicha -que Dieu l'agrée- a rapporté aussi: "Comme le Prophète r que Dieu prie sur lui et le salue- revenant d'une expédition, vit un rideau à granges renfermant des personnages, il ordonna de l'arracher. Le Prophète -que Dieu prie sur lui et le salue- et moi nous nous lavions dans un même vase ".     

 

De celui qui trouve repoussant de s'asseoir sur des images:

 

Aicha -que Dieu l'agrée- a rapporté qu'elle avait un petit coussin sur lequel il y avait des images. Le Prophète -que Dieu prie sur lui et le salue- s'arrêta à la porte avant d'entrer. Elle dit alors: 'Je reviens à Dieu si j'ai commis une certaine faute". -Que signifie ce coussin?, me dit-il. -C'est, répondit-elle, pour que tu t'asseyes ou tu t'accoudes dessus" Alors le Prophète -que Dieu prie sur lui et le salue- ajouta: "Ceux qui font ces images là seront châtiés au jour de la résurrection. On leur dira: "Donnez la vie à ce que vous avez créé, les anges n'entrent pas dans une maison où il y a des images".

 

Zeid ben Khaled Al-Djohani -que Dieu l'agrée- a rapporté d'après Abou-Talha Al-Awani -que Dieu l'agrée- qu'il a dit: "L'Envoyé de Dieu -que Dieu prie sur lui et le salue- a dit: "Les anges n'entrent pas dans une maison où il y a des images. Bisr a dit: " Zeid était malade, et nous sommes allés lui rendre visite. Il y avait à la porte de sa chambre un rideau avec des images, je dis à Obaidallah Ibn Al-Asswad Al-Khoulani- le beau fils de Maimouna l'épouse du Prophète -que Dieu prie sur lui et le salue- "Zeid, dès le premier jour, ne nous-a-t-i pas parlé des images?" Obaidallah répondit: "Ne l'as-tu pas entendu quand il a dit: "Sauf les ramages sur un vêtement?".

 

Prier au milieu d'images est repréhensible:

 

Anass -que Dieu l'agrée- a rapporté que Aicha -que Dieu l'agrée- avait un store à images avec lequel elle couvrait un recoin de sa maison. Le Prophète -que Dieu prie sur lui et le salue-lui dit "Enlève-moi cela, car ces images ne cesseront de me distraire pendant que je ferai ma prière

 

Les anges n'entrent pas dans une maison où il y a une image:

 

Abdullah le fils de Omar - que Dieu les agrée- a dit: "Le Prophète -que Dieu prie sur lui et le salue- attendait l'Ange Gabriel à l'heure habituelle. Celui-ci tardant à venir, le Prophète -que Dieu prie sur lui et le salue- sortit de chez lui, et ayant rencontré l'Ange, il se plaignait de son retard. Nous. dit l'ange Gabriel, nous n'entrons pas dans une maison où il y a une image et où il y a un chien".

 

De celui qui n'entre pas dans une maison où il y a une image:

 

Al-Kassem Ben Muhammad a rapporté d'après Aicha -que Dieu l'agrée- la femme du Prophète -que Dieu prie sur lui et le salue- qu'elle a dit: "J'avais acheté un coussin dont l'étoffe était recouvert d'images. Quand le Prophète -que Dieu prie sur lui et le salue- le vit, il s'arrêta à la porte et n'entra pas. Comme j'ai remarqué l'expression de son visage contrarié, je lui ai dit:

Envoyé de Dieu, je reviens à Dieu et te demande pardon, quelle faute ai-je commise?" Il m'a répondu: "Que signifie ce coussin?" Je l'ai acheté, répliquai-je, pour que tu t'asseyes dessus et que tu t'accoudes". Alors l'Envoyé de Dieu -que Dieu prie sur lui et le salue- s'écria; 'Les auteurs de ces images seront châtiés au jour de la résurrection, et on leur dira: "Donnez la vie à ce que vous avez créés"? Puis il ajouta: "Les anges n'entrent pas dans une maison où il y a des images".

 

Celui qui aura fait une image, on lui dira de lui insuffler une âme mais il ne pourra pas le faire:

 

Said a rapporté qu'il a entendu An-Nadar Ben Anass Ben Malek dire, d'après Katada, que An-Nadar a dit: "J'étais chez Ibn Abbass -que Dieu l'agrée- que l'on interrogeait et qui répondait sans mentionner le Prophète -que Dieu prie sur lui et le salue- (Suivant une variante d'après Moslim: "On lui demandait, et il donnait son avis sans dire que l'Envoyé de Dieu -que Dieu pne sur lui et le salue- a dit). A une question posée par un homme qui fait des images, Ibn Abbass lui répondit: "Approche-toi". Après qu'il fût tout proche de lui, Ibn Abbass lui dit: "J'ai entendu Muhammad -que Dieu prie sur lui et le salue- dire: "Celui qui aura fait une


Pour télécharger le livre
 
Total :
Aujourd'hui : 0
En ligne : 2
Retourner au contenu | Retourner au menu